miércoles, 26 de febrero de 2014

Invitation au voyage



Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.
— Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe et d'or;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.

Charles Baudeliere
Poema número 53 de Las flores del mal (edición de 1861).

No hay comentarios:

Publicar un comentario

¿Algún comentario?